A Budapest pousse un jardin-forêt

La capitale hongroise accueille un projet expérimental écologique et solidaire qui mêle arbres, fruits, baies et plantes aromatiques sur un terrain public. Mi-forêt, mi-jardin. Ouvert à tous et comestible. Un lieu particulier est en train de germer à Budapest. Le XIVe arrondissement de la capitale hongroise s’est associé à un projet de recherche académique pour pousser… continue reading.

Bővebben...

Hongrie : des “jardin-forêts” sont implantés en plein cœur de Budapest

Le premier “jardin-forêt” comestible et participatif de Hongrie a été inauguré le 11 novembre 2018 à Budapest. Ce concept s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche doctorale en agroforesterie urbaine mené en partenariat avec la mairie du 14ème arrondissement de Budapest, Zuglo, et la coopérative sociale décroissante Cargonomia. Le concept de “jardin-forêt” a été mis au point… continue reading.

Bővebben...

Face à l’effondrement, une forêt comestible et des jardins partagés naissent à Budapest

Pour lutter contre le tout-béton et fournir aux citadins une nourriture locale, des habitants de Budapest plantent des jardins-forêts comestibles. Verdir la ville, rendre les espaces publics aux habitants, préparer la cité au réchauffement climatique, nourrir les habitants localement, la Forêt-Climat répond aux nombreux enjeux urbains du XXIème siècle. Créer une ville fertile Quatre arbres,… continue reading.

Bővebben...

Des « jardins-forêts » comestibles au coeur des villes face au réchauffement et à l’effondrement de la biodiversité

Imaginer des villes où le béton laisserait progressivement la place à des « jardins-forêts comestibles » : c’est le pari lancé à Budapest, grâce à l’autogestion et à des initiatives spontanées. « Dès le premier jour les habitants du voisinage se sont rapidement appropriés le lieu, témoignent Paloma de Linarés, coordinatrice du projet et Vincent Liegey, co-auteur d’Un projet… continue reading.

Bővebben...

Cargonomia, une coopérative d’activités décroissante à Budapest

Vincent Liégey, militant de la décroissance, a co-fondé à Budapest une initiative qui allie transports doux et relocalisation de l’économie, Cargonomia. Il interroge ici les interactions entre expérimentation pratique et transformation sociale et politique.   J’habite depuis une quinzaine d’années entre Budapest et Paris. C’est en France que j’ai rencontré la décroissance, en tant que… continue reading.

Bővebben...

Interview We can be heroes !

Interview réalisée dans le cadre du projet We can be heroes, tour d’Europe à la rencontre des acteurs du changement : « La décroissance avec Vincent » PEUX-TU TE PRÉSENTER ? Je m’appelle Vincent Liegey, je suis ingénieur de formation, co-fondateur de Cargonomia et également co-auteur d’Un Projet de Décroissance (Utopia, 2013). COMMENT AS-TU INTÉGRÉ… continue reading.

Bővebben...

Le Monde en parle !

A Budapest en Hongrie, un îlot décroissant pour favoriser la transition Le centre logistique Cargonomia sert de matrice aux coopératives de l’économie durable et solidaire hongroise. Sur le pont de la Liberté, à Budapest (Hongrie), en juillet. Bernadett Szabo / REUTERS Matthew Hayes est passé de la théorie à la pratique. En 2012, ce professeur… continue reading.

Bővebben...

Face à l’effondrement, la décroissance !

Face à l’effondrement, la décroissance ! Vincent Liegey, essayiste et objecteur de croissance, nous explique pourquoi la décroissance peut être un moyen de concrétiser politiquement une transformation silencieuse de la société. Au printemps 2016, le journal Politis publie un dossier sur la décroissance intitulé « Une révolution silencieuse ? »(1). En effet, la décroissance en… continue reading.

Bővebben...