Here is a short video from the 2016 Decline Conference. This one-minute punchline resonates with the current situation. Our politicians, who want at all costs to revive our over-consumption economies, would do well to take example from the necessary humility that Vincent Liegey puts forward in this video.

Link : A DEGROWTH JOURNEY: Vincent Liegey on Degrowth’s Transformative Potential

Here is the English and French transcript of the video:

English :

We live in a society where we have been conditioned to be that stupid. To be competitors, consumers, individualists, to be dominant males, to be I don’t know what. To always exploit nature without making any effort, without being autonomous, without being responsible. And we have to make the individual, the collective, the political, all these ways, in a world that is collapsing with a lot of fear. So I would say that Degrowth is a sense of limitation. Degrowth is also about living in frugal abundance. And this frugal abundance is also humility; being patient, being humble. We have to face such challenges, we have to take our time. We know we don’t have the time, but there are no other solutions. We are here to limit as much as possible the violence that surrounds us in society and the violence that will continue to escalate in the years and decades to come.

Français :

Nous vivons dans une société où nous avons été conditionnés à être aussi stupides. A être concurrents, consommateurs, individualistes, à être des mâles dominants, à être je ne sais quoi. A toujours exploiter la nature sans faire aucuns efforts, sans être autonome, sans être responsable. Et nous devons faire de l’individuel, du collectif, du politique, toutes ces voies, dans un monde qui s’effondre avec beaucoup de peur. Donc je dirais que la décroissance est un sens de la limite. La Décroissance c’est aussi de vivre dans une abondance frugale. Et cette abondance frugale, c’est aussi de l’humilité ; être patient, être humble. Nous devons faire face à de tels défis, nous devons prendre notre temps. Nous savons que nous n’avons pas le temps, mais il n’y a pas d’autres solutions. Nous sommes ici pour limiter autant que possible la violence qui nous entoure dans la société et celle qui ne cessera de s’aggraver dans les années et décennies à venir.

Hozzászólások

hozzászólás